Europe

Dans un entretien au Figaro, la nouvelle présidente de la Commission européenne dévoile son ambition pour l’Union et se prononce contre l’abandon de Strasbourg comme siège du Parlement européen.

Le Figaro - 19 juillet 2019 - Entretien avec Nicolas Barotte

Après avoir été élue mardi présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a accordé, une fois quitté son poste de ministre de la Défense en Allemagne, des interviews à plusieurs journaux européens, dont ceux de Lena (Leading European Newspaper Alliance).

Lire la suite...

Europe

Ministre de la Défense allemande depuis 2013 et figure de l'aile modérée de la CDU, elle sera la première femme à diriger l'institution. Sa candidature, proposée par Emmanuel Macron, a reçu l'aval des chefs d'Etat et de gouvernement.

Libération - 2 juillet 2019 - Par Nelly Didelot

Angela Merkel aura finalement réussi à placer une compatriote, et même une de ses proches, à la présidence de la Commission européenne. A 60 ans, Ursula von der Leyen va devenir la première femme à prendre la tête de «l’exécutif européen». Membre de la CDU, elle est ministre de la Défense depuis 2013, après un passage à la tête du ministère de la Famille, puis du Travail et des Affaires sociales. Ursula vont der Leyen est d’ailleurs la seule ministre allemande en exercice depuis 2005, date d’arrivée au pouvoir d’Angela Merkel.

Lire la suite...

Europe

Après trois jours de négociations fiévreuses, le Conseil a choisi de nommer l’Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission et la Française Christine Lagarde à la Banque centrale.

Le Figaro-Premium - 3 juillet 2019 - Par Anne Rovan

Si l’objectif était de ressouder le couple franco-allemand après plusieursmois de tensions et d’incompréhension, c’est réussi. Car c’est une belle opération politique qu’ont mené de concert Emmanuel Macron et Angela Merkel au profit de cette Europe qui n’en finit pas de se fissurer. Bien sûr, l’opération l’aurait été davantage si la chancelière allemande n’avait été contrainte de s’abstenir pour ménager le SPD, son partenaire de coalition. Mais, cette fois, l’ensemble des États membres sont à bord et sont parvenus mardi à se mettre d’accord sur les nominations aux plus hautes responsabilités de l’Union européenne.

Lire la suite...

transition energetique e9416Comment réussir la transition énergétique ?

Le gouvernement a récemment dévoilé sa stratégie au travers de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

L'Institut Montaigne évalue la pertinence des mesures et pointe les lacunes de ce plan. Nos neuf recommandations.

Suite à l’Accord de Paris de 2015 et en déclinaison des objectifs européens pour 2020 et 2030, la France a proposé sa feuille de route en matière de transition énergétique dans sa Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE). Après une première stratégie de trois ans pour la période 2016-2018, le Gouvernement a publié récemment le projet de programmation pour la période 2019-2023. Son objectif est d’adapter les modes de consommation énergétique (chauffage, mobilité) et les moyens de production d’énergie, dans un souci de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et d’atteindre la "neutralité carbone" à horizon 2050 (conformément à la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC)). La PPE articule également la trajectoire d’évolution du mix électrique français, et prévoit une réduction progressive de la production électrique d’origine nucléaire au profit d’autres sources de production renouvelables.

Lire la suite...

Fiscalité

La Cour de cassation a rendu ce mois-ci un arrêt qui invalide la position de l'administration concernant la holding animatrice, déterminante pour de nombreux régimes favorables en matière de fiscalité du patrimoine. La famille Descours, ancienne propriétaire de Vivarte, contestait son redressement à l'ISF.

Les Echos.fr - 26 Juin 2019 - Par Ingrid Feurstein

L'impôt sur la fortune a été réformé, mais les contentieux avec l'administration perdurent. La Cour de cassation a rendu le 19 juin un arrêt qui invalide la position de l'administration concernant la holding animatrice, déterminante pour de nombreux régimes favorables en matière de fiscalité du patrimoine, dans un contentieux qui l'opposait depuis douze ans à la famille Descours.

Lire la suite...

Industrie

Héritier de la dynastie Agnelli, le petit-fils de l'Avvocato s'est imposé à la tête du groupe Fiat qu'il a contribué à redresser avec son mentor Sergio Marchionne. Connu pour son caractère déterminé et sa sobriété, il est à la tête de l'une des plus prestigieuses familles de la péninsule. Dans l'optique d'une fusion Renault-Fiat Chrysler, il pourrait prendre la présidence de la future entitée.

Les Echos - 27 mai 2019 - Par Olivier Tosseri, correspondant à Rome

« Tu nous as tous appris à penser différemment, à avoir le courage de changer et de faire. A ne pas avoir peur. » En septembre dernier, la voix de John Elkann brisée par l'émotion s'élevait dans la cathédrale de Turin pour rendre hommage à son « cher ami » Sergio Marchionne qui venait de disparaître . Rarissime moment où il fendait l'armure.

Lire la suite...

Assurance-Vie

La loi Pacte harmonise le fonctionnement des produits d’épargne-retraite. Elle encourage aussi les Français à y transférer une partie de leur assurance-vie, via une carotte fiscale doublement alléchante.

L'Opinion - 21 mai 2019 - Par Mireille Weinberg

La loi Pacte a été adoptée au Parlement le 11 avril. Elle devrait être publiée prochainement au Journal officiel. Elle entrera en vigueur à une date fixée par décret et au plus tard au 1er janvier 2020. Sont également attendus des décrets en Conseil d’Etat sur les modalités d’application pour les produits d’épargne-retraite et des ordonnances sur leur régime fiscal et social.

Lire la suite...

Numérique

Les start-up françaises ont levé un total de 1,43 milliard d'euros lors des quatre premiers mois de l'année, soit une croissance de 72 % par rapport à 2017. Le rythme ne faiblit pas et désormais, de nouvelles et futures licornes pointent leur nez.

Les Echos Entrepreneurs - 16 mai 2019 - Par Guillaume Bregeras

Ca devient  une habitude dont on ne se lasse pas. Juste avant l'ouverture de Vivatech, ce jeudi 16 mai, Les Echos ont fait le point avec EY sur les montants levés par les start-up françaises entre janvier et fin avril 2019. Le résultat est détonnant : 165 jeunes pousses ont levé un total de 1,432 milliard d'euros. Avec un point d'orgue, le tour de table de  Doctolib à 150 millions d'euros , valorisant la plateforme médicale plus d'un milliard.

Lire la suite...

Nouvelles technologies

Cette seconde édition du sommet Tech For Good est marquée par des annonces plus modestes de la part des entreprises.

Le Figaro premium - 15 mai 2019 - Par Elsa Bembaron et Lucie Ronfaut

Après l’avalanche d’annonces de l’an dernier, cette deuxième édition de Tech For Good, qui se tient ce 15 mai risque de sembler plus fade. Si les grandes entreprises de nouvelles technologies ont à nouveau répondu présentes à l’appel d’Emmanuel Macron, elles ont moins de projets d’investissement dans leur escarcelle. Une soixantaine de patrons et hauts dirigeants font à nouveau le déplacement : Ginni Romety, la PDG d’IBM, Jack Dorsey (Twitter et Square), Dara Khosrowshahi (Uber), Ken Hu (Huawei), Börje Ekholm (Ericsson), ou encore des représentants d’Apple, de Samsung, de Microsoft, de Google, sans oublier des patrons français, dont Stéphane Richard (Orange) ou Gilles Pélisson (TF1).

Lire la suite...

Finances publiques

Les objectifs de redressement des comptes publics ont été révisés à la baisse dans le programme de stabilité publié le 10 avril et sont devenus plus difficiles à atteindre compte-tenu des mesures annoncées le 25 avril par le président de la République.

Institut Montaigne - Par François ECALLE – 29 avril 2019    instit Montaigne c3c24

En effet, le produit des prélèvements obligatoires sera diminué du fait de la baisse de l’impôt sur le revenu (IR), même si les niches fiscales favorables aux entreprises sont réduites, et le respect des objectifs de maîtrise des dépenses publiques sera plus difficile. Les projets de lois de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2020 devront préciser les modalités de la réduction de l’IR et des dépenses fiscales ainsi que les économies nécessaires pour atteindre les objectifs d’évolution des dépenses publiques. Il faudrait qu’ils améliorent la crédibilité de la trajectoire des finances publiques inscrite dans le programme de stabilité.

Lire la suite...

Fiscalité

Avant même les annonces à venir du chef de l'Etat, 32 milliards d'euros de baisses des prélèvements obligatoires ont déjà été programmées sur le quinquennat. La moitié de cette réduction est intervenue, dont 11 milliards au profit des ménages.

Les Echos - 24 avril 2019 - Par Hugues Honoré

Combien de milliards d'euros sont nécessaires pour calmer une « immense exaspération fiscale » ? Emmanuel Macron est censé dévoiler ce jeudi de nouvelles baisses de l'impôt sur le revenu pour les classes moyennes, comme une réponse à la forte irritation anti-taxes mise en avant il y a deux semaines par son Premier ministre, Edouard Philippe. De quoi accentuer la « rupture de tendance décidée sous ce quinquennat » en matière de prélèvements obligatoires, comme le claironne le député En marche Joël Giraud.

Lire la suite...